L'évolution du CBD en France

Au cours des années précédentes, l’application des produits de la marijuana était légale à condition que les produits soient réglementés et étiquetés correctement. La loi obligeait les organismes de réglementation des produits à imposer des taxes sur le chanvre et les produits du cannabis, une mesure qui a eu une incidence négative sur la production commerciale de marijuana.

Lire plus

Comprendre Paris et son marché immobilier

Découverte du cannabidiol

Un diplômé et scientifique de Harvard connu sous le nom de Rodger Adams a réussi à isoler le cannabidiol de la plante de cannabis en 1940. Il vient de noter que le CBD existait comme une entité distincte dans la marijuana. Cependant, la recherche scientifique et les études des dernières années ont prouvé que Rodger avait découvert une substance qui pouvait indirectement rendre légale la consommation de cannabis. À la suite de l’isolement du CBD par Adams, le Dr Walter S. Loewe a commencé à tester l’effet du cannabinoïde, en particulier du THC et de la CBD, sur les animaux de laboratoire. Les résultats ont été probants, car on a pu démontrer que le CBD et le THC avaient des effets différents. En effet, les attributs psychostimulants du cannabis proviendraient du THC. Le cannabidiol était une partie isolée inoffensive du cannabis.

Quelle est donc la différence entre le CBD et le THC ?

Le début de la légalité de la CBD

En 2017, la CBD a été rendue légale seulement dans le cas de certains de produits à consommation publique notamment dans les médicaments. Cela a été source de polémique, car faute d’informations, la majorité populaire a identifié le cannabidiol comme une menace. On a soupçonné les vendeurs de profiter des trous dans la juridiction concernant la marijuana. Le gouvernement a donc été forcé de prendre des mesures drastiques. Ainsi, la consommation de CBD en France ou de tout dérivé de la CBD reste illégale, et seule l’huile de CBD provenant d’une plante voisine de la marijuana est rendue légale. Toutefois, la loi concernant la consommation de cannabidiol reste inchangée. En effet, la législation des produits dérivés tels que l’huile, les parfums liquides et les médicaments reste ambiguë. De ce fait, ceux qui ont investi dans l’achat de CBD restent dans la confusion.



Cannabidiol, un sujet contradictoire

Les produits contenant du CBD sont un énorme succès en France. Les Français étaient assez souples avec l’utilisation de l’huile de CBD jusqu’à ce qu’un projet de recherche soit organisé pour redéfinir la réglementation du marché. En juin 2018, le CBD a été rendu illégal, à certaines exceptions près.

Conditions d’utilisation aujourd’hui

Conditions d’utilisation aujourd’hui

La teneur en THC ne doit pas dépasser 0,2 %

Bien qu’on n’ait pas pu isoler parfaitement le CBD du cannabis, il se peut que quelques résidus de THC suivent le CBD. Ainsi, la loi stipule que la teneur en THC ne doit pas dépasser les 0,2 %.

Pas d’utilisation abusive

Même les 0,2 % peuvent causer des troubles psychotiques s’ils sont pris à haute dose. Les pharmaciens, les producteurs et les consommateurs sont donc responsables concernant la consommation abusive du CBD en France.